Presse


RP : Journal des Amiénois - Amiens au carrefour du logiciel libre

Du 10 au 14 juillet, Amiens sera la capitale du logiciel libre, une autre façon de voir l’informatique. Cette technologie est aujourd’hui plébiscitée pour deux raisons : réduction des coûts et indépendance.

Alors que Paris accueillait les 13 et 15 juin le salon du Libre, qui a drainé quelque 3000 visiteurs, c’est au tour d’Amiens de recevoir, du 10 au 14 juillet, et pour le première fois, les Rencontres Mondiales du Logiciel Libre (RMLL). En un mot, le logiciel libre, toujours livré avec son code source, donne à tout utilisateur - pour peu qu’il s’y connaisse - la possibilit éde rentrer dans le programme pour voir comment il fonctionne et le modifier librement pour l’adapter à ses besoin grave à une licence d’utilisation qui garantit une grande liberté. Liberté mais aussi gratuité (la plupart des logiciels libres le sont) qui font toute la différence par rapport au logiciel dit "propriétaire" [1]. "Prenons le cas de la bureautique : aujourd’hui, une entreprise qui achète Microsoft Office doit débourses au moins 400 Euros pour chaque poste alors qu’OpenOffice, son équivalent en logiciel libre, est totalement gratuit, même s’il peut y avoir des coûts de formation et de migration", explique Marc Leroy, vice-présiedent d’Epplug, l’association amiénoise cl-organisatrice des RMLL. Outree OpenOffice, les logiciels libres les plus connus sont Firefox, Linux ou Thundebird (équivalent à Outlook).

L’an dernier, ce secteur a connu en France une progression de 80% pour un chiffre d’affaires atteignant les 260 millions d’euros. Cette montée en puissance rend d’autant plus importante l’organisation à Amiens d’un évènement autour de la question. "Nous avions présenté en 2006 un dossier de candidature au comité d’organisation qui a retenu Amiens plutôt que Clermont-Ferrand, la ville concurrente", se félicite Marc Leroy, qui croit savoir que la position géographique d’Amiens est pour beaucoup dans ce choix. En effet, si cet évènement reste une marque de fabrique française, d’éminents experts internationaux sont attendus. Citons Alan Cox, contributeur de la première heure du noyau Linux, ou Tristan Nitot, président de Mozilla Europe. De même, de nombreux conférenciers venus de Belgique, d’Allemagne, d’Espagne, de Roumanie, d’Inde, de Nouvelle-Zélande, du Canada et des Etats-Unis échangeront autour des enjeux stratégiques, politiques et économiques des logiciels libres.

Plusieurs fils rouges guideront le public en fonction des intérêts de chacun dans les deux sites qui accueilleront les rencontres : le pôle scientifique Saint-Leu et l’ESIEE (pour les conférences plus particulièrement orientées vers un public professionnel). "Tous les rendez-vous sont libres d’accès. Et pour sensibiliser le grand public au logicie libre, un chapiteau sera installé le 14 juillet sur le parvis de la Maison de la Culture", annonce Marc Leroy, qui vise environ deux mille visiteurs sur les quatre jours. Avant de se réjouir de l’accueil et du soutien d’Amiens Métropole, un des sponsors de l’évènement. Il est vrai que l’administration française est l’une des premières à avoir mis en avant l’open source et les logiciels libres. Ainsi, gendarmerie, ministètres et quelques villes ont basculé en partie ou totalement vers le libre, un gagne d’autonomie.

Nafi Bakti nafi.bakti@amiens.com


Epplug, les éleveurs de pingouins picards

8e rencontres mondiales du logiciel libre, du 10 au 14 juillet, Pôle scientifique Saint-Leu, rue Saint-Leu Esiee, 14, quai de la Somme

Entrée libre

Programme complet sur http://www.rmll.info/


Quelques sites pour télécharger... légalement !

http://www.framasoft.net :

Site français de référence. Son fondateur fera une présentation le 10 juillet en début d’après-midi au pôle scientifique Saint-Leu et en fin d’après-midi à l’ESIEE

http://fr.openoffice.org :

Site francophone de Openoffice.org, la suite bureautique libre leader.

http://gimp-fr.org/

Site dédié au logiciel the FImp, logiciel libre de retourhces photos.

http://www.mozilla-europe.org/fr/

Site consacré à Firefox (navigateur Web) et à Thunderbird (messagerie) donnant accès à de nombreuses extensions étendant les fonctions de ces logiciels


Une révolution

Olivier Leclercq, responsable informatique à la CCI d’Amiens

Comme beaucoup d’entreprises, la CCI d’AMiens privilégie l’implantation des logiciels libres

"Le logicie libre est une véritable révolution pour l’utilisateur car il offre une réelle liberté en termes d’usage. Une entreprise peut ainsi payer un prestataire pour développer un logiciel selon ses besoins spécifiques. Au sein de la CCI par exemple, nous avons un logiciel qui s’appelle Open Exchange qui permet à tous les employés, en interne ou en externe, d’accéder à leur messagerie, contacts, agenda etc. Cela nous permet de réaliser des économies non négligeables. Il est clair que plutôt que de faire des dépenses pour acuqérir des licences, nous préférons investir pour le développement du libre."

[1] L’acquéreur d’un logiciel propriétaire (par exemple Windows) doit accepter un contrat de licence utilisateur final qui ne lui donne le droit d’utiliser qu’un unique exemplaire du logiciel. C’est le cas des logiciels déjà installés lors de l’achat d’un ordinateur.

Dernières infos

Un succès
Les huitièmes rencontres mondiales du logiciel libre se sont terminées sur un succès impressionnant. Environ 3000 visiteurs ont en effet fait le déplacement a Amiens du 10 au 14 juillet 2007.
En attendant de connaitre le déroulement de la prochaine édition, vous pouvez consulter les videos prises (...)