Presse


RP : Picardie La Gazette - L’intérêt du logiciel libre pour l’entreprise

La huitième édition des rencontres mondiales du logiciel libre dureront cinq jours à Amiens . Elle est organisée par l’association locale EPPLUG (Eleveurs de pingouins picards) et l’association nationale APRIL (Association pour la promotion et la recherche en informatique libre). L’évènement se décline en dix thèmes : le libre au-delà du logiciel, science, recherche et médecine, développeurs, entreprises, système, éducation, documentation, économie publique, communauté, création numérique/multimédia. Une large place est faite pour le thème dédié aux entreprises, en tant qu’utilisatrices de logiciel libre, sur quatre jours, avec des conférences, ateliers et démonstrations de logiciels.

PME-PMI

C’est le cas de Open Aguila, logiciel de gestion créé par un entrepreneur indépendant pour son propre usage, présenté, avec Tiny-ERP, et les outils OpenOffice, Mozilla et Thunderbird, lors de la première journée dédiés aux très petites entreprises. L’informatique y est de plus en plus nécessaire. "Elles n’ont pas toujours l’argent pour acheter des logiciels et n’ont pas envie de les pirater", affirme Marc Leroy, vice-président d’EPPLUG.

La deuxième journée sera consacrée aux PME-PMI, "qui composent la grande majorité des entreprises". Trois grandes familles de logiciels seront présentées. Les progiciels de gestion intégrés (PGI), "des outils qui permettent de gérer l’entreprise". Il y aura entre autre Opencplusnet, créé par l’entreprise amiénoise Askus avec l’association d’insertion par activité économique Ménage-Service. Le logiciel Vtiger sera présenté pour tout ce qui concerne la gestion de la relation client. Troisième famille, les outils décisionnels et reporting. "Ils permettent d’analyser des données, les mettre sous une forme de tableau de bord et de prendre des décisions", explique Marc Leroy. La journée se clôturera par la présentation d’un outil ETL, "qui va permettre de faire prendre la mayonnaise" entre les trois familles de logiciels cités précédemment. Ces deux journées auront lieu dans les locaux de l’ESIEE, "qui a proposé d’accueillir des conférences, les entreprises sont plus amenées à aller dans une école d’ingénieur que dans une université".

Solutions

Les deux autres journées consacrées aux entreprises auront lieu à la faculté des sciences. Le jeudi sera occupé avec les sociétés de service informatique. La question centrale qui sera posée et comment vivre du libre. "L’objectif est de leur dire voilà comment vous pouvez faire de l’argent avec du logiciel libre, qui pour beaucoup d’entre eux sont gratuit." La dernière journée abordera les solutions d’infrastructures libres pour l’entreprise comme par exemple la téléphonie ou la gestion de parc informatique, "une problématique pour pas mal d’entreprises ; ce genre de logiciel coûte traditionnellement cher".

Les organisateurs espèrent que ces quatre journées amèneront les entreprises picardes à s’intéresser plus aux logiciels libres. Marc Leroy reconnaît "que beaucoup étaient réticentes il y a quelques années, mais je pense qu’à peu près toutes sont ouvertes cette année", citant notamment l’exemple de PSA "qui a décidé de migrer ses postes vers des logiciels libres". Autre exemple important, celui des nouveaux députés. L’Assemblée nationale a installé des postes de travail sous Linux, OpenOffice et Mozilla. Et la gendarmerie utilise depuis longtemps OpenOffice. L’intérêt des institutions et collectivités pour le logiciel libre se traduit par un partenariat financier de la part de l’Europe, via le Feder, de la préfecture de Picardie, du conseil régional et d’Amiens Métropole.

Matthieu Lacour. Picardie la gazette, 27/06/2007

Dernières infos

Un succès
Les huitièmes rencontres mondiales du logiciel libre se sont terminées sur un succès impressionnant. Environ 3000 visiteurs ont en effet fait le déplacement a Amiens du 10 au 14 juillet 2007.
En attendant de connaitre le déroulement de la prochaine édition, vous pouvez consulter les videos prises (...)