Presse


RP : Picardie La Gazette - Le logiciel libre prend ses quartiers à l’université

Du 10 au 14 juillet, l’université Jules-Verne d’Amiens sera le théâtre de la 8e édition des rencontres mondiales du logiciels libre. Une occasion pour les développerus et les utilisateurs de se rencontrer.

Du mardi 10 au samedi 14 juillet, Amiens sera la capitale nationale du logiciel libre. Plus exactement dans les locaux de l’Université de Picardie Jules-Verne, ainsi qu’à l’ESIEE pour certaines conférences, où se tiendra la 8e édition des rencontres mondiales du logiciel libre, où 50 nationalités seront représentées.

Tout cela est bien gentil, mais qu’est-ce qu’un logiciel libre, sachant que depuis de nombreuses années, on nous explique qu’un logiciel doit être acheté et non copié, et qu’on ne peut pas l’installer sur un autre ordinateur que le sien ?

"Le logiciel libre, c’est un programme gratuit, publié et consultable par tous, explique Arnaud Luquin, président de l’EPPLUG, (les Eleveurs de Pingouins Picards) et président de la manifestation) et président de la manifestation. Tout le monde à accès à l’ossature du programme. La licence est libre, modifiable, copiable et distribuable."

Les créateurs de logiciels libres officient depuis le début des années 90. Ce sont au départ des bénévoles qui avaient envie de faire connaître au plus grand nombre leurs découvertes, et ce de façon gratuite. Mais comment les grosses machines américaines, type Microsoft, ont vu arriver sur le marché cette concurrence quelque peu déloyale ?

"Au départ, l’industrie du logiciel a dit que les libres étaient imparfaits, et il n’y a pas eu d’inquiétude de leur part. Voyant par la suite qu’ils étaient massivement utilisés, facilement installables, et qu’ils se développaient sur Internet, les industriels nous ont pris plus au sérieux et nous voient aujourd’hui comme un concurrent majeur. Il faut savoir qu’aujourd’hui, les militaires et les gendarmes utilisent des logiciels libres, comme le font l’industrie du cinéma et l’Assemblée nationale."

Légalement, dès que le développeur créé son logiciel, il lui suffit de le faire breveter et a le choix entre le rendre libre ou payant. Aujourd’hui face au géant Microsoft, la tendance libre propose avec open office une suite bureautique complète libre et gratuite, que l’on peut installer en entreprise sur une cinquantaine de postes, et que l’on peut télécharger sur des sites Internet comme telecharger.com ou framasoft.org.

Du 10 au 14 juillet, ce sont queqlue 300 conférences qui vont être données au sein de l’université amiénoise, qui attend 2000 visiteurs sur les cinq jours de la manifestation qui se terminera donc le 14 juillet sous un chapiteau de 100m2 près de la maison de la culture, en s’adressant au grand public.

L’entreprise, thème favori

L’entrerprise, le système, la communauté, la liberté du logiciel, le développement, l’éducation et l’économie publique seront les grands thèmes développés, et certains s’adresseront à un public de connaisseurs. L’un des buts de la manifestation étant de permettre aux développeurs et aux utilisateurs de se rencontrer. La région en est d’ailleurs partenaire.

"Il a fallu s’adapter aux emplois du temps des chefs d’entreprises pour qu’ils soient disponibles pour les conférences, précise Marc Leroy, vice-président de l’EPPLUG. Nous accorderons d’ailleurs plus d’importance au thème de l’entreprise."

Pour en savoir plus sur la manifestation, notamment les horaires et les lieux des conférences, consultez www.rmll.info

Jean-Marc Cavé

Dernières infos

Un succès
Les huitièmes rencontres mondiales du logiciel libre se sont terminées sur un succès impressionnant. Environ 3000 visiteurs ont en effet fait le déplacement a Amiens du 10 au 14 juillet 2007.
En attendant de connaitre le déroulement de la prochaine édition, vous pouvez consulter les videos prises (...)